Courmayeur Champex Chamonix... ça c'est fait!!

Publié le par Rachel

Quelle aventure!! Je ne sais même pas par où commencer...

 

Avant de parler de cette course extraordinaire, je vais déjà raconter comment nous avons fait pour nous retrouver à 5 coureurs au départ d'une des courses de l'UTMB...

Ludo avait décidé de faire l'UTMB pour la deuxième année consécutive, Patrice et moi étions plutôt "chaud" pour faire la CCC et certaines personnes de notre team de choc encore hésitantes!! Alors rien de tel qu'une bonne galette des rois à Serre Chevalier pour lancer un petit défi "débile" et ainsi permettre à la personne qui a la fève de désigner les personnes qui devront s'inscrire à la CCC!!! Rien que ça :)

Surprise, Françoise, qui n'avait surtout pas envie de venir à la CCC, tire la fève et "oh surprise" se désigne ainsi que Ghislaine pour venir avec Patrice et moi sur cette belle aventure!!! Rien que ça vallait le coup d'oeil! ;)

 

Pour la première fois depuis trois ans que je cours, j'avais fait le choix de prendre un coach afin de bénéficier d'un entrainement structuré et éviter de reproduire mes erreurs des années précédentes, puisque je m'étais donné comme bonne résolution 2012 de prendre du plaisir sur mes courses grâce à un entrainement suffisant et adapté!! C'est donc Anne VALERO qui m'a suivie, soutenue et entrainée pendant 4 mois avant mon objectif.

 

J'avais aussi pris le parti de ne pas faire de courses intermédiaires par manque de temps, et pas envie de me faire peur au cas où j'ai de mauvaises sensations sur une course, etc. Par contre j'avais décidé de faire la reco du parcours de la CCC avec Caro FRESLON (5ème élément) et Anne VALERO au mois de juillet, puis la semaine d'après le Défi de L'oisans...

Très bonne idée en ce qui concerne la reco : très utile pour découvrir le parcours, dénivelé, se faire plaisir, et encore une fois dans une super ambiance!! Je crois que je vais devenir adepte des stages 5ème élément qui sont pour moi de bonnes formules pour progresser en étant bien encadré!

Petite erreur de parcours cependant, puisque mon genou m'a lâché le dernier jour de la reco : tendinite rotulienne qui m'empêche de finir sans compromettre la progression du groupe et la suite de ma "saison"... Autant dire que ma participation au Défi est une catastrophe et que la frustration a été énorme pendant plusieurs jours, même si j'ai pu tout de même profiter des soins du doc et des kinés pour tenter d'aller mieux!!

 

Retour en région parisienne, reprise du boulot et des soins intensifs : il me reste 5 semaines pour me remettre à courir et être au départ de la CCC!!! Ondes de choc chez mon kiné, osthéo, dentiste, glaçage... j'ai fait tous les soins possibles pour limiter la casse et me remettre sur pied!!!

Anne a été vraiment très présente pour me faire un programme de reprise sur mesure avec piscine, vélo, renforcement musculaire et ainsi me permettre de continuer à "travailler" sans pouvoir courir autant que je le voudrais!!

 

 

Mercredi 29 août au matin, c'est le départ! 

Départ de la région parisienne en co voiturage avec Fabrice et deux autres coureurs, pas très sereine avec le message que nous avons reçu la veille au soir annonçant des conditions hivernales pour le week end...

 

Arrivée à Chamonix, je retrouve Ludo, Ghislaine, Patrice et Françoise juste avant la remise des dossards. Toujours un grand moment où j'ai pu prendre conscience de l'ampleur de l'évènement : contrôle des sacs, remise du bracelet, dossard, ticket pour le bus qui nous amènera à Courmayeur... Bref, je me mets dans l'ambiance petit à petit!!

On poursuit l'aprem avec Ludo : petit tour sur le salon, coucou à ma coach préférée Anne Valero, magasin Quechua où l'on croise Vincent Delebarre et Seb Talotti, une bonne tarte à la myrtille, puis nous rejoignons Patrice et Françoise vers 18h pour un dernier petit footing... sous la pluie!!

Le soir je fais la connaissance de Lisianne, la petite amie de Ludo, contente de la rencontrer enfin!

 

Jeudi, montée à La Flégère pour prendre un peu d'altitude avec Ludo, Lisianne, Ghislaine et Patrice, mais pas trop de marche car je n'ai pas envie de solliciter mon genou... On finit quand même avec un bon café viennois histoire de se réchauffer un peu! Après midi tranquille sur le salon avec Patrice et Françoise où nous avons pu voir Caro et nous mettre encore un peu dans l'ambiance... Dernière soirée avant la course alors pas de folies, seulement l'occasion de mettre à jour les paris de Lisianne et moi sur les pronostiques de chacun de nous!! A la clé : 20€ de macarons pour le gagnant, 10€ pour le second et surtout la possibilité de choisir la prochaine aventure commune!!

Derniers préparatifs des sacs de courses, dernières vérifications du matos obligatoire et de nos tenues, puis au dodo!!

 

Vendredi matin, c'est le grand jour!!! Debout à 6h afin de pouvoir prendre le bus pour 8h à Chamonix en direction de Courmayeur, la tension est présente, chacun de nous est concentré sur ce qui nous attend!!Les annonces concernant la météo sont très alarmantes et on se demande vraiment ce que l'on va trouver en haut des cols... Comment s'habiller, il pleut mais il ne fait pas froid?... C'est la grande question que tout le monde se pose aux abords de la ligne de départ et les premiers kilomètres nous confirmeront vite que nous avions le temps de nous habiller...

La pression est là, je ne suis pas des plus agréable, déjà concentrée sur ce qu'il nous attend et ce que nous allons vivre pendant près de 24h... Mais je sais que j'ai le soutiens des gens que j'aime : mon papa fidèle au poste, comme à chaque course et mes amis et notamment par l'intermédiaire de Claire qui a fait une super page facebook  sur laquelle tout le monde viendra mettre des commentaires!! Je ne pourrais pas tjs lire les messages mais les différentes sonneries m'informe que qqun pense à moi et il n'y a rien de tel pour faire avancer!!

 

Allez c'est le départ, le parcours de la course a été légèrement modifié : nous ne prenons pas le premier col "la tête de la tronche" donc nous montons directement à Bertone, ni le dernier "Tête au vent", mais nous conservons tout de même 86km et 6000m de dénivelé!

 

Il est 10h, départ de Courmayeur aux côtés de Françoise, nous avons perdu de vue Patrice et Ghislaine, et nous traversons la ville dans une foule impresionnante!! Je vais apercevoir Manu et Céline (avec Eldo) venus encourager les coureurs :)

Je sais que je vais être très juste au niveau des barrières horaires alors je fais de mon mieux pour ne pas perdre de temps, la route va être longue! Nous commençons à grimper et petit à petit j'enlève les épaisseurs car il fait trop chaud! Je perds Françoise dès la première montée, mais c'est pas grave, je le savais, elle est plus rapide que moi dans les montées!

Arrivée à Bertone pour le 1er ravito, tout va bien il fait encore beau, je retrouve Françoise qui part juste devant moi! Je ne traine pas, juste le temps d'avaler des céréales dans un bouillon...

Le parcours est plutôt roulant jusqu'à Bonati, j'essaye de courir au maximum, je sais que je dois profiter des ces portions là pour optimiser au mieux ma course et espérer passer les barrières horaires!

Arrivée à Arnuva, juste avant le Grand Col Ferret, là les organisateurs nous demandent de nous couvrir car tempête de neige  dans la montée et en haut du col... On a du mal ç y croire vu d'ici, et pourtant... J'ai qq minutes d'avance sur la barrière horaire, mais c'est pas non plus le grand confort... Alors hop hop hop, je ne traine pas!!

J'attaque le Grand Col Ferret en pensant fortement à Caroline et à Anne qui m'ont vu en grande difficulté lors de la reco, c'est d'autant plus important pour moi d'y aller, alors tous les conseils me reviennent en tête : je trouve mon rythme et le tient jusqu'en haut sans m'arrêter... Plus on monte, plus il fait froid, jusqu'à trouver la neige puis le vent, il fait horriblement froid et je ne suis pas vraiment équipée pour ça!

La descente va la Fouly va me permettre de me remettre à courir et tenter de me réchauffer, je vais mettre beaucoup de temps avant d'y arriver!!

Arrivée à la Fouly, je retrouve à nouveau Françoise qui a trouvé une compagne de course, nous prenons un bon ravito après cette première épreuve et petite blague au bénévole aux beaux yeux en pensant... ça ne fait pas de mal ;))

Françoise part devant mais je ne vais pas tarder à la rejoindre car elle marche... "ALLEZ HOP HOP HOP, il faut courir..." et voilà, nous ferons le reste du chemin ensemble à nous soutenir et en profitant de nos forces respectives!

Prochain arrêt à Champex, la nuit tombe, il s'est mis à pleuvoir et il y a bcp de monde au ravito. Nous sommes trempées et devons nous changer pour attaquer la nuit. Françoise a pris des pates mais ne les mange pas, j'ai faim alors j'attaque! Il me faut des forces pour la nuit... Petit arrêt à la webcam pour faire un coucou a mon papa qui me suis depuis le début, merci pour ton soutien :))

Nous repartons avec Françoise pour attaquer le gros morceau de Bovine, et quel morceau!! Il fait nuit, il pleut toujours, il fait très très froid, il y a de la boue partout puis de la neige... La montée se fait de manière régulière et tranquille mais la progression se fait et c'est essentiel! Arrivées au sommet, nous sommes nez à nez avec des vaches qui ont froid et qui veulent rentrer dans leur étable... la soupe ne nous réchaufe pas et il faut repartir!! dur dur dur

La descente est technique et boueuse, dur épreuve en pleine nuit avec la boue, le froid, la pluie et la fatigue qui commence à arriver... Dur passage jusqu'à Trient, impossible de se réchauffer, je suis trempée jusqu'aux os et je ne sais pas comment je vais arriver à repartir!! Françoise s'occupe de moi : soupe, banane, potion magique et "HOP HOP HOP on y va"!!!!

Un mot particulier pour mon Binôme Françoise : nous n'avions pas prévu de courir ensemble et pourtant nous ne nous sommes plus quittées de la Fouly jusqu'à la fin... Nous avons su tirer parti de nos forces respectives pour compenser nos faiblesses, quand l'une n'allait pas l'autre prennait le relai! Sans toi, peut être que je n'aurais pas continué après Trient tellement c'était dur, mais tu as su trouver les mots pour me booster même si toi non plus tu n'étais pas au mieux! merci!!!

Maintenant, plus de doutes, on va aller au bout... Dernier gros col, celui de Catogne, la pluie s'est arrêtée, mais il a beaucoup de boue, si bien que quelques chutes vont mettre mes nerfs à rude épreuve! Encore de la neige et du froid, il fait tjs nuit, mais j'arrive à avoir un bon rythme dans la montée vers le col, si bien que tout le monde se cale derrière moi et personne ne veut passer devant malgré mes demandes à répétition!

Nous avons très peu d'avance sur la barrière horaire à l'arrivée à Argentière, mais le moral est là, nous arrivons au bout, le jour ne va pas tarder à se lever!

La fin de la route est relativement plate, la fatigue est là, nous avonçons trop lentement et perdons du temps, mais ce n'est plus très grave! Peu de temps avant d'arriver Alex nous rejoint puis Patrice, ça sent la fin... on n'arrive plusà courir mais nous faisons cet effort sur le dernier kilomètre afin de profiter de l'ambiance de Chamonix et des encouragements des spectateurs. Le passage de la ligne est grandiose et plein d'émotions, "CA C'EST FAIT!!!"

 

Je n'arrive pas à y croire, c'était éprouvant, mais quel plaisir!! Mon genou m'a presque laissé tranquille pendant toute la course et ne s'est réveillé qu'apres Argentière! J'ai eu le soutien de mes amis et de mon papa, vos messages tout au long de la course m'ont donné envie d'aller au bout de moi même et pour vous je savais que je ne pouvez pas abandonner! MERCI!!!

Un grand moment, partagé avec des personnes que j'aime et qui m'ont aidé, c'est sûr beaucoup de choses seront différentes aujourd'hui! Comme une impression que plus rien ne peut m'arriver...

 

Quelle sera la suite : du repos et du repos pour le moment, histoire de savourer ces grands moments!!!

Publié dans Courses, CCC, Trail, UTMB, trailnocturne

Commenter cet article