Pourquoi un blog?

Publié le par Rachel

Voilà une question que l'on pourrait se poser (ou me poser) dans la mesure où je ne fais de la pub pour aucune marque, je ne partage rien sur les réseaux sociaux et je ne profite même pas de la tendance "blogueur"!

Tout à commencé il y a bientôt 7 ans quand j'ai décidé de me lancer le défi de "courir un marathon pour mes 30 ans"! Les blogs n'étaient pas encore trop à la mode, mais je trouvais l'idée sympa d'avoir mon petit journal pour raconter mon aventure. Mais à qui me direz-vous?

Moi même d'abord! Quand on tient un journal, généralement on ne le fait pas pour les autres mais d'abord pour soi, pour se souvenir, laisser une trace de quelque chose que l'on n'a pas envie d'oublier! Et je n'avais pas envie d'oublier ce défi un peu fou que je m'étais lancé et surtout toutes les belles aventures que je vivais avec mon ami Ludo qui m'a bien aidé à ce moment là et même après. Le début d'une histoire sportive commençait sans que je le sache vraiment :)

Mes amis ensuite! C'était sympa de partager nos photos, raconter une histoire que chacun pouvait venir voir s'il en avait envie! Ecrire notre album, notre aventure, nos rigolades, nos traquenards... En les partageant je les vivais une nouvelle fois et elles existaient vraiment à travers ces souvenirs!

Enfin, au fil du temps mais assez rapidement, mon papa est devenu mon plus grand supporter :) Il suivait mes aventures à travers mon blog, m'encourageait, faisait connaissance avec mes amis et même si j'étais loin il gardait un œil sur moi. Nous avions une passion commune et il l'a vivait à distance derrière son écran. Il me soutenait à chaque course parfois en veillant des nuits entières devant son ordinateur à m'envoyer ses encouragements par sms. Parfois il venait quand c'était possible et pas trop loin de chez lui. Nous avons même partagé quelques entraînements, lui en vélo et moi à pieds! Il aimait cette ambiance de la compétition qui lui rappelaient des années de vélo vécues pendant son enfance, il savait les sentiments que me procurent la course, les courses, c'étaient nos moments privilégiés.

Alors comment arrêter?!

Aujourd'hui je continue d'écrire l'histoire parce qu'arrêter voudrait dire tout effacer ou laisser mourir ce que nous avions commencé tous ensemble. Ces moments tellement forts vécus depuis presque 7 ans je les souhaite éternels, rien ne pourra les effacer dans ma tête et dans mon coeur, mais ici ils vivent encore un peu plus... Mon cher papa, tu n'es plus là pour lire tout ça, mais tu seras toujours auprès de moi!

Publié dans Pour le plaisir

Commenter cet article